Collecte et valorisation des HAU: un marché en plein essor

février 16, 2024
acheter d huile

Les HAU sont des huiles de fritures usagées. Elles sont considérées comme des déchets gras issus de la friture des aliments en cuisine. Elles sont en grande quantité dans certains endroits comme les restaurants, les cantines à l’école et d’autres établissements qui proposent la restauration. En France, on compte des centaines de tonnes de ces déchets par an. C’est ainsi qu’il est devenu une nécessité d’acheter huile usagée et  de bien gérer ses huiles usagées en les valorisant.

La rémunération de la collecte des huiles de friture usagées

Acheter huile de friture usagée est une activité qui peut être bien rémunérée, selon le type de producteur et le volume d’huile collecté. En effet, les huiles de friture usagées ont une valeur marchande, car elles peuvent être revendues à des valorisateurs qui les transforment en produits utiles. Ainsi, les collecteurs d’huiles de friture usagées peuvent être payés par les valorisateurs, qui leur achètent les huiles collectées à un prix fixé par le marché.

Toutefois, la rémunération de la collecte des huiles de friture usagées n’est pas systématique, car elle dépend de plusieurs facteurs, comme la qualité, la quantité et la localisation des huiles collectées. Par exemple, les huiles de friture usagées des particuliers sont souvent de mauvaise qualité, car elles sont mélangées à d’autres déchets, et sont donc moins valorisables que les huiles de friture usagées des professionnels, qui sont plus pures et plus homogènes. De même, les huiles de friture usagées des zones rurales sont plus difficiles à collecter que les huiles de friture usagées des zones urbaines, car elles nécessitent plus de déplacements et de logistique. Ainsi, les collecteurs d’huiles de friture usagées peuvent adapter leur tarification en fonction du type de producteur et du volume d’huile collecté, en proposant soit une rémunération, soit une gratuité, soit une facturation du service de collecte.

Les processus de valorisation des huiles de friture usagées

Les huiles de friture usagées peuvent être valorisées de différentes manières, selon le type de produit que l’on souhaite obtenir. Les principaux processus de valorisation des huiles de friture usagées sont les suivants :

  • La production de biocarburants :

Il s’agit de transformer les huiles de friture usagées en biodiesel, qui peut être utilisé comme carburant pour les véhicules. Pour cela, les huiles de friture usagées sont filtrées, déshydratées, puis soumises à une réaction chimique appelée transestérification, qui consiste à ajouter de l’alcool (méthanol ou éthanol) et un catalyseur (hydroxyde de sodium ou de potassium) aux huiles. Cette réaction permet de séparer les huiles en deux fractions : le biodiesel, qui est un ester, et la glycérine, qui est un sous-produit. Le biodiesel est ensuite purifié et peut être utilisé comme carburant, seul ou en mélange avec du diesel classique. La glycérine peut être valorisée dans d’autres secteurs, comme la cosmétique ou la pharmacie.

  • La production de lubrifiants :

Il s’agit de transformer les huiles de friture usagées en lubrifiants industriels, qui peuvent être utilisés pour réduire les frottements et l’usure des machines. Pour cela, les huiles de friture usagées sont filtrées, déshydratées, puis soumises à un traitement thermique, qui consiste à chauffer les huiles à haute température pour éliminer les impuretés et les composés oxydés. Le traitement thermique permet également de modifier les propriétés physico-chimiques des huiles, comme la viscosité ou le point d’éclair, pour les adapter aux besoins des utilisateurs. Les lubrifiants obtenus sont ensuite testés et conditionnés pour être commercialisés.

  • La production de savons :

Il s’agit de transformer les huiles de friture usagées en savons, qui peuvent être utilisés pour le nettoyage ou l’hygiène. Pour cela, les huiles de friture usagées sont filtrées, déshydratées, puis soumises à une réaction chimique appelée saponification, qui consiste à ajouter de la soude caustique aux huiles. Cette réaction permet de séparer les huiles en deux fractions : le savon, qui est un sel, et la glycérine, qui est un sous-produit. Le savon est ensuite moulé et coupé en morceaux, tandis que la glycérine peut être valorisée dans d’autres secteurs, comme la cosmétique ou la pharmacie. Acheter huile de friture usagée pour la valoriser est donc important pour l’environnement.

Article Tags:
Article Categories:
Cuisine

Comments are closed.