Les réflexes à suivre après une inondation de la maison

novembre 4, 2022
inondation de la maison

Orages, crues et pluies torrentielles, les raisons de faire face à une inondation sont diverses et particulièrement traumatisantes. Quand une telle situation se produit, il convient pourtant de faire vite et d’assurer la sécurité des biens et des personnes. Dans cet article, on vous présente les 5 clés pour bien réagir suite à ce sinistre.

Ce qu’il faut savoir suite à une inondation

Une inondation dans la maison entraîne parfois de gros dégâts. Adopter certains réflexes permet, en fait, de ne pas aggraver la situation, et de ne courir aucun risque supplémentaire. Il convient également de contacter rapidement votre assurance en Tunisie.

Ne pas utiliser de source d’énergie

L’eau, l’électricité et le gaz ne forment pas forcément un bon trio. Lors d’une inondation, vous devez immédiatement couper les alimentations en électricité et en gaz dans tout le logement. En effet, les appareils mouillés risquent de créer des chocs électriques, voire des départs de feu. Pour éviter les courts-circuits, le premier réflexe est de couper les aliments. De même, il est recommandé de n’utiliser aucun équipement de chauffage.

Dans un second lieu, faites appel à un électricien professionnel pour s’assurer de l’absence de danger. Cet expert peut venir inspecter et tester les différents endroits : les prises de courant, le tableau électrique et les appareils électriques. Tant que cet expert n’est pas à la maison, ne remettez pas le courant.

Contacter l’assurance habitation de votre maison

Suite à une inondation à la maison, il convient de prendre des photos et de filmer tous les dégâts. En fait, ces documents seront des preuves pour que vous puissiez par la suite les fournir à votre assureur. C’est pourtant l’une des premières choses à faire. D’ailleurs, les éléments visuels aident grandement à prouver les faits et à appuyer votre demande d’indemnisation auprès de l’assurance habitation.

En outre, vous devez vérifier les clauses de votre contrat de manière à vous assurer qu’il couvre suffisamment votre sinistre. Toutefois, la majorité des contrats d’assurance habitation couvre les dommages causés par les inondations. À noter également qu’il faut respecter un délai légal de 5 jours ouvrés à compter du jour du sinistre. Enfin, vous pouvez déclarer le dommage en mairie pour bénéficier de fonds d’indemnisation spécifiques.

Mettre le maximum de biens en sécurité

Lors de l’inondation, fermez et colmatez toutes les ouvertures : portes, aérations, fenêtres et soupiraux. Pour ce faire, utilisez des chiffons, des planches en bois ou des serviettes dans l’intention de limiter les entrées d’eau. En ce qui concerne les objets fragiles, surélevez-les et montez-les à l’étage. On parle ici d’objets fragiles, de médicaments, de denrées alimentaires et de papiers et documents importants. Placez également les produits toxiques en hauteur afin d’éviter tout risque de déversement.

Un premier état des lieux pour mesure l’ampleur des dégâts

Bien qu’il soit conseillé de ne pas modifier les lieux avant le passage obligatoire de l’expert. Toutefois, le fait d’écoper l’eau et d’aérer le logement reste des actions possibles. Celles-ci permettront de commencer à évacuer l’humidité persistante dans les sols et les murs. Une fois la crise passée, prévoyez plusieurs nettoyages pour venir à bout des conséquences du sinistre.

Tout au long du processus, n’hésitez pas à vous équiper de vêtements de protection et de faire le tour de la maison. Vérifiez à ce propos la structure et mesurer approximativement l’ampleur des dégâts. En fait, les risques d’effritement, d’affaissement et de fuites  d’hydrocarbures peuvent subvenir. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de réaliser un diagnostic de sécurité de votre logement. Il faut savoir également que l’avenir de votre habitation dépend de la qualité et de la rapidité de son séchage.

Article Categories:
Maison

Comments are closed.